Hors champs fait son JT

Un petit groupe de l’équipe d’Hors-Champs a eu la chance de pouvoir aller visiter le samedi 26 mai le studio de france 3 à Rennes. Ce petit groupe composé de Jeanne, Céline, Enora et Ophélie, ont pu visiter les trois plateaux de tournage, les salles de montage vidéo, la régie. Nous avons aussi vu le camion satellite qui permet de filmer à l’exterieur. Nous étions accompagnés par Bruno Sansano, qui travaille à France 3 et qui nous a expliqué à quoi servaient tous les postes et son travail. Ce qui nous a vraiment plus c’est de voir comment se réalise un journal télévisé. Le deuxième groupe composé d’Adèle, Alan et Alan iront visiter les studios france 3 à la rentrée.

Matinée à Cria Alpaga

Le jeudi 23 février 2012, nous sommes allés à Lanvellec rencontrer Jacques-Olivier Civilise, éleveurs d’Alpagas. Il est le gérant de Cria-Alpagas. Il nous a emmenés chez Suzanne à St Mathieu. Elle a acceptée de garder des Alpagas de Jacques-Olivier. L’interview s’est passé dans le champs de Suzanne où se trouvaient les Alpagas.

Le nouveau Light Painting

A l’atelier du samedi matin, nous avons refait du light painting. Le light paiting c’est se mettre dans le noir, prendre une ou plusieurs lampes, et prendre une photo avec un temps de pose long en faisant des dessins avec les lampes !!

Voici nos photos de cette semaine …

… et la semaine dernière…

 

Festival du film d’animation de Bruz

Le samedi 10 décembre 2011, nous sommes partis à 6 de Hors-champs avec Arnaud et Léo pour une journée de visionnage au Festival du Film d’animation de Bruz, près de Rennes ! Après 2h de route, nous nous sommes confortablement installé dans la salle du Grand Logis pour une première sélection de films, issus du festival Traveling.

A midi nous avons pique-niqué dehors tous ensemble. Nous avous ensuite été faire un tour à la bibliothèque municipale dans les locaux du Grand Logis. En début d’après midi nous avons assisté à la projection des films en compétition jusqu’à 15h30. A 16h nous avons assisté a une autre projections. « Les cinq escales a dos de cachalot ». Nous n’avons pas pu assisté à toute la projection parce que nous avions la route du retour a faire.

Retour à Plouaret vers 20h. Cette journée était super, un beau temps, on s’est bien amusé, il y avait une bonne ambiance. Nous publions ici quelques unes de nos impressions sur les films que nous avons vus.

> La sélection Traveling

Festival de Bruz : sélection Traveling

Nos impressions sur les fims vus au Festival du film d’animation de Bruz, dans la sélection Travelling.

Les grenouilles: Delphine Renard, Zorobabel, 1998, 4’30, ++++Il était une fois un petit garçon qui aimait bien se promener dans la campagne. Un jour, il est allé jusqu’à l’endroit où vivent les grenouilles.. Ce film bucolique illustre la chanson « Les grenouilles » de Steve Waring. Ce court-métrage découvre les grenouilles, dans leur intimité, où leurs croassements ressemblent étrangement à des voix humaines…

Max entre ciel et terre: Jean-Luc Slock et 35 enfants, 2004, +++++

Max n’est pas un petit garçon comme les autres, il vit à l’envers, les pieds au plafond. Pas facile dans ces condition d’aller à l’école! et de se faire des copains. En faisant gagner son équipe de basket, il se fait une place dans l’école et gagne le coeur d’une fille. Film sur la différence, le handicap et le regard des autres.

La leçon de natation: Danny De Vent, Les Films du Nord, 2008, 10’00, :-)

La mère d’un petit enfant l’emmène à un cours de natation. Il ne veut pas aller nager avec le maître nageur, alors, il va dans le grand bassin et regarde les adultes plonger. Au début, il a peur, mais quand il est tout seul, il rigole et il est autonome. L’intrigue du film est difficile à comprendre et nous n’avons pas aimé l’atmosphère de ce film.

Lili et le loup, Florence Henrard,1996, 4’31, +++

Ce film nous raconte la rencontre d’une petite fille désobéissante et du grand méchant loup. C’est un film sur l’amitié et la complicité. Le dessin et l’animation sont très expressifs et très drôle.

Panique au village, la course cycliste, Stéphane Aubier, Vincent Patar, 2003, 5’00, ++++

Un coboy et un indien participent à une course cycliste. Le Coboy fait tout pour faire gagner la coupe à l’Indien. Les personnages sont des figurines montées sur un socle, manipulées avec beaucoup d’humour.

Sous un coin de ciel bleu, De Arnaud Demunynck, Cécilia Marreiros Marum, Les Films du Nord, 2009,14’00. +Sous un coin de ciel bleuDans le royaume bleu, tout est bleu et tout le monde chante. Sur des rythmes sud américain se déroule l’histoire de cette princesse bleue qui, même si tout lui souris, a le blues. C’est un film sur la couleur et la joie. L’histoire est longue et n’a pas vraiment de sens; nous n’avons pas aimé le côté comédie musicale.

Là haut, De Rémi Durin, 2005, 5’00. +++Là-hautDans un vieux cinéma, un pianiste accompagne un film muet qui retrace la construction des grattes ciels par les noirs et les indiens, un hommage aux ouvriers de couleur qui ont construit une des plus grande et des plus prestigieuses villes du monde. L’intrigue du film est difficile à comprendre si l’on ne connait pas l’histoire. L’animation du personnage pantin est très intéressante.

Arthur: De Guionne Leroy, Les films de Préau, 1998, 5’00. +++
Arthur
Le roi Arthur s’est perdu, son cheval s’est enfui, le voilà seul et voilà que tout ce qui l’entoure prend vie; nous n’avons pas saisi le message du réalisateur mais la technique de manipulation était intéressante.

Paulette de Louise-Marie Colon, L’Atelier de la Cambre, 2000, 3’05 ++++
Paulette
A Pâques, une cloche dépose un drôle d’oeuf dans le poulailler. Plus tard la poule voit une vache sortir de l’oeuf, au milieu de ses poussins. La vache va essayer de vivre comme un poussin, avec difficultés. Les dessins sont très drôle et l’expression de la vache est très humanisée. => Film sur la différence, très drôle.

Bonhommes de Cécilia Marreiros Marum, Les Films du Nord, 2003, 8’00 +++++
Bonhommes
Un petit garçon de cinq ans décide un jour de créer son bonhomme de neige. Il veut tout faire pour protéger et empêcher qu’il fonde car sinon, il va retrouver la solitude. => Film très drôle sur l’amitié entre un objet et un humain.

Festival de Bruz : films en compétition

Tomatl, Louis Briceno, Metronomic, 2011, 9’28 +++++

Super bien. Il parle de la fin du monde en 2012 à cause des tomates. L’humour de ce film nous a beaucoup plus, A voir absolument!!!

Daniel, une vie en bouteille, Emmanuel Briand, Antoine Tardivier, Louis Tardivier, Association le Dojo en coproduction avec le lokal, 2011, 13’24 +

Nous n’avons pas compris le sens de cette histoire, mais c’était bien fait. Etait-ce un rêve ou un cauchemar?

Les conquérants,Sarolta szabo et Tibor Banoczki, Folimage, 2011, 12′  

Un ogre est dans la mer, et des hommes habitent sur sa tête, un jour des ennemis arrivent et cassent leurs cabanes, ils arachent l’oeil de l’ogre. Nous n’avons pas aimé l’histoire. Difficile à comprendre.

Les ciseaux pointus, Laurent Foudrot, Autoproduction, 2010, 3′

Très bien. Une petite fille veut avoir des ciseaux avec des bouts pointus pour se venger, elle tue l’ambulancier qui vient la chercher. Ce film parle de la folie et aussi de l’injustice dans le monde des enfants.

La femme du lac, Mathilde Philippon Aginski, Scotto Productions, 2010, 14’50  —

Ce film ne nous a pas du tout plu parce que nous l’avons trouvé dur, bizarre, gore et nous a mis mal à l’aise. Certains d’entre nous on trouver le graphisme intéressant.

Le diable en bouche, Franck Ternier, Autoproduction, 2010, 16’30  —-

Ce film qui parle d’une conversation entre deux êtres bizarres nous a mis encore plus mal à l’aise que « la dame du lac ». Le message nous a échappé complètement.

Planet Z, Momoko Seto, Sacrebleu Productions, 2011, 9’30 —

Ce film montre une planète étrange avec des drôles de trucs qui poussent et qui moisissent, formant des sortes de lasagnes. Nous n’avons pas compris le message de ce film, il ne nous a pas plu. La réalisatrice Momoko Seto était dans la salle, dommage que nous n’ayons pas pu avoir un dialogue avec elle.

Wax Taylor feat. Charlie Winston « I own you« , Romain Chassaing, So Lab, 2010, 3’30

C’est un clip, sans dialogue, le chanteur chante et on voit le décor qui bouge. Ce n’est pas un film et on pense que ce clip n’avait peut-être pas sa place dans cette sélection.