Festival de Bruz : sélection Traveling

Nos impressions sur les fims vus au Festival du film d’animation de Bruz, dans la sélection Travelling.

Les grenouilles: Delphine Renard, Zorobabel, 1998, 4’30, ++++Il était une fois un petit garçon qui aimait bien se promener dans la campagne. Un jour, il est allé jusqu’à l’endroit où vivent les grenouilles.. Ce film bucolique illustre la chanson « Les grenouilles » de Steve Waring. Ce court-métrage découvre les grenouilles, dans leur intimité, où leurs croassements ressemblent étrangement à des voix humaines…

Max entre ciel et terre: Jean-Luc Slock et 35 enfants, 2004, +++++

Max n’est pas un petit garçon comme les autres, il vit à l’envers, les pieds au plafond. Pas facile dans ces condition d’aller à l’école! et de se faire des copains. En faisant gagner son équipe de basket, il se fait une place dans l’école et gagne le coeur d’une fille. Film sur la différence, le handicap et le regard des autres.

La leçon de natation: Danny De Vent, Les Films du Nord, 2008, 10’00, :-)

La mère d’un petit enfant l’emmène à un cours de natation. Il ne veut pas aller nager avec le maître nageur, alors, il va dans le grand bassin et regarde les adultes plonger. Au début, il a peur, mais quand il est tout seul, il rigole et il est autonome. L’intrigue du film est difficile à comprendre et nous n’avons pas aimé l’atmosphère de ce film.

Lili et le loup, Florence Henrard,1996, 4’31, +++

Ce film nous raconte la rencontre d’une petite fille désobéissante et du grand méchant loup. C’est un film sur l’amitié et la complicité. Le dessin et l’animation sont très expressifs et très drôle.

Panique au village, la course cycliste, Stéphane Aubier, Vincent Patar, 2003, 5’00, ++++

Un coboy et un indien participent à une course cycliste. Le Coboy fait tout pour faire gagner la coupe à l’Indien. Les personnages sont des figurines montées sur un socle, manipulées avec beaucoup d’humour.

Sous un coin de ciel bleu, De Arnaud Demunynck, Cécilia Marreiros Marum, Les Films du Nord, 2009,14’00. +Sous un coin de ciel bleuDans le royaume bleu, tout est bleu et tout le monde chante. Sur des rythmes sud américain se déroule l’histoire de cette princesse bleue qui, même si tout lui souris, a le blues. C’est un film sur la couleur et la joie. L’histoire est longue et n’a pas vraiment de sens; nous n’avons pas aimé le côté comédie musicale.

Là haut, De Rémi Durin, 2005, 5’00. +++Là-hautDans un vieux cinéma, un pianiste accompagne un film muet qui retrace la construction des grattes ciels par les noirs et les indiens, un hommage aux ouvriers de couleur qui ont construit une des plus grande et des plus prestigieuses villes du monde. L’intrigue du film est difficile à comprendre si l’on ne connait pas l’histoire. L’animation du personnage pantin est très intéressante.

Arthur: De Guionne Leroy, Les films de Préau, 1998, 5’00. +++
Arthur
Le roi Arthur s’est perdu, son cheval s’est enfui, le voilà seul et voilà que tout ce qui l’entoure prend vie; nous n’avons pas saisi le message du réalisateur mais la technique de manipulation était intéressante.

Paulette de Louise-Marie Colon, L’Atelier de la Cambre, 2000, 3’05 ++++
Paulette
A Pâques, une cloche dépose un drôle d’oeuf dans le poulailler. Plus tard la poule voit une vache sortir de l’oeuf, au milieu de ses poussins. La vache va essayer de vivre comme un poussin, avec difficultés. Les dessins sont très drôle et l’expression de la vache est très humanisée. => Film sur la différence, très drôle.

Bonhommes de Cécilia Marreiros Marum, Les Films du Nord, 2003, 8’00 +++++
Bonhommes
Un petit garçon de cinq ans décide un jour de créer son bonhomme de neige. Il veut tout faire pour protéger et empêcher qu’il fonde car sinon, il va retrouver la solitude. => Film très drôle sur l’amitié entre un objet et un humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *